Élections professionnelles : votez CFDT !


par CFDT - Institut Mines-Télécom
25 novembre 2014
URL: https://cfdt.mines-telecom.fr/article196.html

Entre le 27 novembre et le 4 décembre prochain vous serez appelés à élire, sur scrutin de liste, vos représentants à différentes instances de l’Institut Mines-Télécom et de ses écoles des deux familles.

La CFDT est aujourd’hui la seule organisation syndicale présente dans les 10 établissements Mines et Télécom. Depuis le début du projet de regroupement, vos représentants CFDT de toutes les écoles, de la direction générale et d’ARMINES travaillent ensemble pour garantir que les droits de chacun seront défendus et essayer de tirer le meilleur des changements, parfois souhaités, parfois imposés par la tutelle. La CFDT a veillé à présenter sur ses listes un représentant de chaque école en position éligible (titulaire ou suppléant). Il est donc important, pour continuer à être représenté par un élu local, de voter et faire voter pour les listes CFDT.

Bien que la CFDT ait partagé l’ambition de voir créer un grand établissement regroupant les écoles des Mines et des Télécom et malgré un vote unanime défavorable des représentants du personnel tant au CT commun qu’au CT ministériel, le gouvernement n’a pas tenu compte des propositions CFDT dans son décret de création. Avec ténacité, tous les représentants CFDT au CT commun ont continué à travailler ensemble pour améliorer le cadre de gestion IMT et sa transposition aux écoles des Mines.

Des avancées ont été obtenues :

- la création de classes supplémentaires pour faciliter les promotions ;
- la création de minimums salariaux à l’ancienneté ;
- la revalorisation substantielle de la prise en charge des frais de formation (de 1500 à 4000 euros) ;
- la reprise intégrale de l’ancienneté en cas de mobilité au sein de l’Institut Mines-Télécom ;
- le maintien des commissions des appellations et du taux de pyramidage au niveau local et des conditions de leur transposition dans les écoles des Mines.

Les représentants CFDT ont exigé et obtenu la création de commissions paritaires de transposition dans chaque établissement afin de garantir un traitement équitable et transparent des dossiers de chaque agent transposé dans le cadre de gestion.

Les représentants CFDT ont défendu l’amélioration du statut des enseignants fonctionnaires et veillé à la mise en oeuvre des mesures obtenues en CT ministériel pour les Techniciens de Laboratoire des écoles des Mines.

L’objectif permanent de la CFDT est d’harmoniser par le haut les différents statuts des agents qui effectuent les mêmes missions au sein des écoles. Lors de l’examen des minima de rémunération du cadre de gestion la CFDT a obtenu que la référence ne soit plus le SMIC mais le minimum Fonction publique, ce qui est encore loin de sa revendication d’alignement sur les minima des corps de fonctionnaires de Bercy.

La CFDT a combattu la logique des contrats d’objectifs et de performances qui augmentent le nombre d’objectifs en accordant moins de moyens. Elle a largement contribué aux deux votes unanimes défavorables successifs du CT commun sur les propositions de l’administration pour aboutir à une révision du Contrat d’Objectifs et de Performance (COP) de l’Institut Mines-Télécom après une mobilisation des personnels lors du conseil d’administration de l’Institut.

Au lendemain des élections, des enjeux importants attendent les élus dans le cadre des rapprochements prochains entre Mines Nantes et Télécom Bretagne, et Mines Douai et Télécom Lille. Vos élus CFDT veilleront à ce que les personnels ne fassent pas les frais de réformes dont le seul objectif serait de faire des économies budgétaires. Ils continueront également de suivre les opérations immobilières pour s’assurer que les constructions et déménagements programmés ne se feront pas au rabais et que le personnel sera accompagné dans ces changements.

Ils continueront à œuvrer pour :

- l’amélioration d’un cadre de gestion pour tous les personnels des écoles y compris les fonctionnaires ou les contractuels des écoles des Mines bloqués dans un statut mis en voie d’extinction (TL et contractuels 2000) ;
- que les agents transposés puissent bénéficier des mêmes avantages que les agents des écoles intégrées notamment pour les prestations mutualistes et sociales ;
- que soit mise en œuvre une réelle politique de mobilité volontaire et efficace entre tous les établissements.

Ils veilleront à ce que les évolutions nécessaires de l’Institut Mines-Télécom et des écoles des Mines se fassent équitablement au profit de toutes les structures et surtout de tous les personnels quel que soit leur origine ou leur statut.

Ensemble, nous sommes plus forts. Pour soutenir l’action de vos représentants et renforcer leur légitimité, du 27 novembre au 4 décembre, votez et faites voter CFDT !