Vieux Démons et Anges Déchus


par CFDT - Télécom ParisTech
16 avril 2008
URL: https://cfdt.mines-telecom.fr/article132.html

Le Retour des Vieux Démons !

Yves Poilane a fait appel à un cabinet extérieur pour la mise en oeuvre de la stratégie ! Nous connaissons tous l’incommensurable efficacité de ces consultants. Cela fait des années que les directions successives s’acharnent à vouloir faire appel à des organismes pour les conseiller. Ces organismes sont régulièrement étrillés dans la presse notamment lors de scandales financiers où leur inutilité est largement pointée du doigt. Des conseillers qui sans nul doute auront parfaitement intégré la différence entre un établissement d’enseignement supérieur et une entreprise. Deux résultats sont attendus : le cabinet renverra fidèlement l’image qui lui a été commandée et les deniers publics seront comme il se doit gaspillés avec intelligence.

Les Anges Attaquent !

Yves Poilane a fait appel à des « anges » pour épauler nos responsables, autrement dit des anciens France-Telecom qui distillent leurs compétences afin de mettre en œuvre la stratégie. Aucune information officielle pour le personnel ou ses représentants, signe d’un indéniable mépris et d’un sacré culot ! Nul ne sait combien ils sont, qui ils sont, ce qu’ils font, s’il sont rémunérés ou pas. De nouveau, on peut émettre quelques doutes quant aux capacités de tels consultants à conseiller un établissement d’enseignement et de recherche. Attention, ils sont parmi nous, réquisitionnent nos ressources (bureaux, ordinateurs, …), questionnent le personnel, parasitent parfois les réunions, … !

Ayez confiance !

Rappelons la stratégie présentée par le Directeur : « Une solidarité renforcée et un management responsabilisé , autour d’une stratégie et d’objectifs partagés, une communication institutionnelle qui développe le sentiment d’appartenance, une communication de proximité qui développe l’engagement, etc, etc ». Chacun appréciera.

Après le couac du déménagement éventuel à Palaiseau sur lequel la Direction a été contrainte de communiquer, après la mise en œuvre des Instituts de Communication du Futur dans la plus grande opacité, après l’appauvrissement des services logistiques (le sous-emploi organisé pour tendre vers une externalisation accrue, …), la Direction nous inflige encore ses vieux fantasmes en estimant que décidemment nous sommes incapables de prendre notre destin en main. Comme si l’intervention en sous-main de personnes peu familières des métiers de l’Ecole allait redynamiser les énergies autour d’un projet commun !

La CFDT appelle tous les salariés à être extrêmement vigilants quant à toutes ces pratiques managériales. A ne pas hésiter à faire part aux organisations syndicales de ces intrusions masquées en parallèle du fonctionnement normal de l’institution. Le destin de notre Ecole appartient aussi à ses salariés et ne doit pas être le fait de quelques amis aux compétences présupposées.