La CFDT nationale La CFDT à l'Institut Mines-Télécom La CFDT à Télécom ParisTech La CFDT à TEM & TSP
CFDT Institut Mines-Télécom

mardi 27 juin 2017
La CFDT conforte sa première place à l’IMT

mardi 17 janvier 2017
Vos correspondants CFDT à l’Institut Mines-Télécom

mardi 26 janvier 2016
Plan séniors : Pour vivre longtemps vieillissons au rythme de l’élaboration du plan séniors !

CFDT Télécom ParisTech

lundi 13 mars 2017
Fusion des écoles : la dernière mauvaise idée en date

jeudi 2 février 2017
Le télétravail à Télécom ParisTech

mercredi 21 septembre 2016
Improvisation et Technocratie pour l’Enseignement et la Recherche (ITER) : la fusion à la mode IMT

CFDT Télécom École de Management & Télécom SudParis

jeudi 17 janvier 2013
Nos voeux pour 2013...et la triste disparition de la cafète

jeudi 17 janvier 2013
La liberté d’expression mise à mal ?

jeudi 1er décembre 2011
Mise au point de la CFDT

Accueil > Télécom ParisTech
Bilan de la CFDT Telecom Paristech et Siège et nos propositions
par Éric Bergeault
18 octobre 2011

La CFDT est particulièrement active puisqu’elle compte 5 élus au CTP local et qu’elle fournit le gros des troupes pour le CHS local (voir la liste de vos correspondants actuels sur http://www.cfdt.enst.fr/article4.html. Conformément à nos résolutions, nous nous sommes engagés sur un nombre conséquent de dossiers au niveau local :

Notre bilan au niveau de l’école

- Défense des intérêts des personnels PAT dans le cadre de réorganisations : DSI (ex SIAV) Nous avons essayé de peser de tout notre poids pour obtenir que tout le personnel soit écouté dans le cadre de l’audit, pour une reconnaissance du travail réalisé dans des conditions très difficiles, pour obtenir des moyens en poste et en dispositifs de formation. Nous continuerons à pousser ce dossier pour améliorer les conditions de travail de ce service encore fragile et qui se trouve en constante surcharge de travail. De même, la CFDT a été à l’écoute du personnel pour le rattachement du service de reprographie vers le service général. Enfin, nous attendons toujours que soit éclaircie l’avenir de la Division Innovation Pédagogique et les moyens qui y seront consacrés. Le désarroi du personnel, délaissé dans le cadre des réformes, n’est pas acceptable.

- Défense des intérêts des personnels PAT dans le cadre de déménagements : Attaché à la mixité sociale, et à la nécessité de privilégier le contact avec les élèves et le personnel, la CFDT a proposé un scénario alternatif basé sur la solidarité et le volontariat afin d’éviter le déménagement de l’ensemble des services RH et Finances rue Dareau. Cette mesure a été adopté à l’unanimité en CTP en juin 2010.

- Défense des intérêts des personnels PATS au Siège service SIG : La CFDT a demandé une réorganisation de ce service confronté à de multiples difficultés engendrant des conditions de travail très pénibles. Ce dossier est en cours d’instruction à la DRH groupe.

- Défense des intérêts des personnels E/C :

Uniformisation au niveau des départements des procédures de recrutement et de demandes de séjours d’études, amélioration des procédures relatives aux appellations (juin 2011), ce qui justifie pleinement notre volonté de maintenir le poste de doyen voué semblait-il à disparaître. Par ailleurs, la CFDT a exprimé son refus catégorique de voir recruter des E/C en CDD notamment pour le remplacement de personnels partis en congés non rémunérés (CNR). Ce qui aurait créé un précédent très préjudiciable à l’obtention de postes pérennes en CDI. Le risque serait grand d’effectuer alors des recrutements d’E/C en CDD sur contrat.

Nous avons milité pour rendre plus collégial et mieux coordonner le fonctionnement de l’école au niveau de l’Enseignement-Recherche : renforcement des rôles et des missions des différents comités ou commissions, soutien des positions des E/C (pendant la visite de l’AERES, sur la politique et l’articulation de la recherche et du LTCI), création du poste de délégué à l’enseignement pour améliorer et renforcer le rôle de l’enseignement dans notre école au niveau des départements et entre départements. A noter toutefois que la CFDT n’avait pas demandé la création de délégués à la recherche qu’a institué la Direction.

Enfin nous avons obtenu au niveau Institut un certain nombre de mesures pour toutes les catégories : voir sur ....

Les dossiers prioritaires pour l’avenir

Les prochaines années verront la CFDT s’engager activement sur des dossiers particulièrement sensibles :

- Défense des intérêts des personnels dans le cadre du dossier Saclay-Palaiseau : Notre position n’a pas changé. Si il doit y avoir déménagement, ce sera dans le cadre d’une implantation très majoritaire Palaiseau avec l’ensemble des étudiants dans le cadre de projets scientifiques qui font sens, sur un plateau aménagé, avec des moyens de transport appropriés et des mesures d’accompagnement pour le personnel. Chacun peut constater qu’on est encore très loin du compte.

Par ailleurs, le projet ne peut être que global au niveau de Telecom-ParisTech, et nous avons obtenu de MM. Jeanneret et Poilane, qu’un engagement de l’école sur le projet Nano-Innov avant un éventuel déménagement ne se fasse que sur la base du volontariat.

- Conditions d’emploi et de travail

Notons que la direction reste sourde à notre demande d’instaurer un moratoire et une réflexion concernant les indicateurs notamment celui du chiffres d’affaires contrat (CA) et continue à mener la politique du toujours plus sans aucune régulation. Regardons l’évolution entre 2008 et 2010 (source : bilan social 2010). L’évolution du chiffre d’affaire contrat a augmenté de 39.5% (de 6.6 ME à 9.24 ME) ! Le nombre de CDD est de 213 pour 327 permanents avec une progression de +108.8% dont +48.2% pour les métiers R (ingénieur recherche) mais sans moyens accordés aux PATS (21 CDD en 2008 contre 20 en 2010) et ceci avec -7 personnels permanents soit -3.6% sur la période !!!! Et encore merci à la tutelle de généreusement reconnaître l’ampleur de notre tache grâce à des niveaux d’augmentations inférieurs à l’inflation !

Ces chiffres démontrent cruellement l’absence d’une politique de la recherche maîtrisée, et coordonnée avec les acteurs de la recherche, l’absence d’une vision et d’une évolution planifiée, un manque de moyens pour les personnels support incapables d’absorber la croissance. La tension est grande et les conditions de travail se sont largement dégradées au delà de ce qui est supportable. Cette situation n’est plus acceptable. La CFDT demande donc la mise en place IMMÉDIATE D’UNE RÉFLEXION COLLECTIVE A TOUS LES NIVEAUX. Dans le cas contraire, nous prendrons nos responsabilité et demanderons au personnel de ne plus se soumettre à ces pressions par tous les moyens à sa disposition.

- Dossier Mines-Télécoms et autres points au niveau Institut}pour tous y compris les CDD} : voir également surhttp://www.cfdt.enst.fr/Elections-2011-Pourquoi-voter-et.html

Enfin, nous continuerons à défendre les cas individuels : problèmes avec la hiérarchie, soutien moral, recours bonus et augmentations, défense des salariés à la CCP, etc

Éric Bergeault

À lire également

  • lundi 13 mars 2017
    Fusion des écoles : la dernière mauvaise idée en date
  • jeudi 2 février 2017
    Le télétravail à Télécom ParisTech
  • mercredi 21 septembre 2016
    Improvisation et Technocratie pour l’Enseignement et la Recherche (ITER) : la fusion à la mode IMT
  • mardi 14 juin 2016
    NON A LA MORT DE l’ex UMR LTCI !
  • jeudi 4 décembre 2014
    Vos correspondants CFDT à Télécom ParisTech
  • Actualité CFDT

    SITE RÉALISÉ AVEC SPIP DIRECTEURS DE LA PUBLICATION: ÉRIC BERGEAULT & SAMUEL TARDIEU
    Section CFDT Institut Mines-Télécom | ADMIN