La CFDT nationale La CFDT à l'Institut Mines-Télécom La CFDT à Télécom ParisTech La CFDT à TEM & TSP
CFDT Institut Mines-Télécom

mardi 27 juin 2017
La CFDT conforte sa première place à l’IMT

mardi 17 janvier 2017
Vos correspondants CFDT à l’Institut Mines-Télécom

mardi 26 janvier 2016
Plan séniors : Pour vivre longtemps vieillissons au rythme de l’élaboration du plan séniors !

CFDT Télécom ParisTech

lundi 13 mars 2017
Fusion des écoles : la dernière mauvaise idée en date

jeudi 2 février 2017
Le télétravail à Télécom ParisTech

mercredi 21 septembre 2016
Improvisation et Technocratie pour l’Enseignement et la Recherche (ITER) : la fusion à la mode IMT

CFDT Télécom École de Management & Télécom SudParis

jeudi 17 janvier 2013
Nos voeux pour 2013...et la triste disparition de la cafète

jeudi 17 janvier 2013
La liberté d’expression mise à mal ?

jeudi 1er décembre 2011
Mise au point de la CFDT

Accueil > Institut Mines-Télécom
Le 9 novembre votez CFDT ! Bilan de la CFDT en Bretagne, EVRY, PARIS
par Éric Bergeault, Noël Caillère, Susan Fries
5 novembre 2009

"D’une manière générale, la participation systématique de représentants CFDT des 3 sites aux CTP centraux ainsi qu’aux réunions bilatérales via la visioconférence d’une part, et la coordination constante des 3 sections lors d’échanges réguliers et à l’occasion de réunions préalables à ces CTP d’autre part, nous permettent de
faire entendre la voix des personnels de chaque entité. En effet des
particularités existent (situation géographique, organisation...) et certaines d’entre elles pourraient être pénalisantes sans ce travail collectif

La section CFDT de Bretagne

participe bien entendu aux discussions au niveau Institut, avec 2 représentants au Comité Technique Paritaire Central ainsi que des représentants à la Commission Consultative Paritaire. Cela nous a permis de porter et de faire aboutir certains dossiers. Citons notamment l’égalité de traitement pour les femmes en congé maternité, l’arrêt d’une procédure de licenciement.

L’un des moments forts de la période passée a été « l’accueil » du directoire de l’Institut pour demander une autre politique salariale. Plusieurs dizaines de personnes ont participé à cette action, laquelle a sans conteste pesé de manière importante dans les évolutions qui ont suivies.

Sur le plan local, une part importante, bien que peu visible, de notre action a consisté à répondre à de nombreuses sollicitations individuelles conduisant à des interventions auprès de la hiérarchie (recours, situations conflictuelles avec les supérieurs…)

Parmi les dossiers traités en Comité Technique Paritaire Local ou Commission Hygiène et Sécurité, la section de Telecom Bretagne a mis l’accent sur :

-  la limitation des emplois précaires. Nous continuons en particulier à nous opposer à l’utilisation de CDD sur des postes pérennes

-  l’attention aux salariés des entreprises sous-traitantes

-  une politique de développement durable qui aille au-delà de l’affichage et se traduise par des décisions concrètes.

Enfin nous continuons à nous inscrire dans les actions à dimension plus large. C’est dans cet esprit que nous avons des contacts étroits avec la CFDT au plan local et au plan régional, et que nous avons participé à la mobilisation nationale pour réclamer une réponse sociale à la crise.

Le syndicat CFDT à TMSP

défend le personnel notamment sur la réorganisation et les changements qui en découlent. Sur ce dossier, comme sur tous ceux portés à notre connaissance, nous avons établi un dialogue constant avec notre Administrateur général, les directeurs du site d’Evry et nos collègues de la CFDT de Paris et de Brest. Pour cela, nous sommes présents en CTP (Central et Local), en CHS, et également au restaurant administratif. Nos actions concernent toutes les catégories du personnel ainsi que de nombreux dossiers individuels.

Depuis 2006 nous avons souvent eu à signaler en réunions bilatérales et dans les instances officielles de TMSP et de l’Institut, la situation extrême vécue sur le campus d’Evry à cause de restrictions budgétaires draconiennes (plus d’argent pour les vacataires, plus de fournitures, problèmes d’équipement, de locaux, de chauffage et de plomberie suite à des décennies sans entretien, subventions en baisse pour le restaurant, dépenses de formation inférieures à celles des autres sites de l’Institut). Nous avons défendu le personnel face à des pratiques managériales discutables en matière d’évaluation du personnel et d’octroi des bonus, et lors des réorganisations répétées des services.

Enfin au cours de l’année 2009, face à l’annonce de la réorganisation radicale de TMSP, nous sommes montés au créneau face à l’Institut Télécom, tout en préservant la communication avec (et entre) les différents directeurs d’Evry, pour faire entendre le point de vue du personnel, soumis encore et encore à des réorganisations, des redéfinitions de postes, des déménagements, des changements de cap. La « synergie » entre nos deux écoles ressemble parfois à une lutte dont le personnel paie les pots cassés.

Dans le contexte de la deuxième phase de la réorganisation de TMSP et de l’autonomie croissante de TSP et de TEM, nous continuerons à nous battre pour la prise en compte des avis du personnel de toutes les catégories notamment en ce qui concerne l’organisation de la recherche et l’amélioration des conditions de travail.

La section CFDT de Paris

n’est pas restée inactive, et intervient dans de nombreux dossiers :

- Intervention pour de très nombreux cas individuels : recours, problèmes avec la hiérarchie, problèmes personnels, ...

- Défense active des personnels du service de gardiennage et de nettoyage. Intervention auprès de l’inspection du travail.

- Défense des intérêts des personnels dans le cadre de réorganisation : FR, Imprimerie. Et maintenant SIAV pour lequel nous allons redoubler de vigilance, après avoir obtenu que l’ensemble du personnel puisse être entendu. Nous exigeons également de la part de la Direction que le personnel soit effectivement associé à cette réforme.

- Demande et obtention d’un plan pluriannuel d’investissement pour le matériel pédagogique

- Fermeture du site de Toulouse annulée (deux licenciements évités)

- Suppression d’un échelon hiérarchique pour les E/C par rattachement direct des responsables de département au Directeur

- Défense des intérêts des personnels dans le cadre du dossier Saclay-Palaiseau : Implantation très majoritaire Palaiseau avec l’ensemble des étudiants dans le cadre de projets scientifiques qui font sens, sur un plateau aménagé, avec des moyens de transport appropriés et des mesures d’accompagnement pour le personnel. Chacun peut constater qu’on est encore très loin du compte.
Par ailleurs, le projet ne peut être que global au niveau de Telecom-ParisTech, et il ne peut être question de s’engager avant fin 2009/début 2010 sur le projet Nano-Innov alors que nous ne savons encore rien sur l’avenir de l’implantation de l’Ecole sur le plateau Saclay-Palaiseau. Nous avons été reçus par Monsieur Jeanneret, Administrateur Général de l’Insititut Telecom, et nous avons saisi le Conseil d’Administration sur ce point.

Des avancées récents ont été obtenues sur des dossiers prioritaires :

- Demande et obtention du maintien du poste de Doyen des E/C : suivi des recrutements des E/C, conseil carrière aux E/C, commission d’appellation, gestion des séjours d’études et suivi des HDR. Une fiche de poste a été établie ainsi qu’un appel à candidature.

- Respect des procédures, respect des rôles et des missions des différents comités ou commissions. Demande d’avoir une plus grande transparence, des lieux de débat et de concertation concernant la politique de la Recherche (attribution des bourses, gestion des ressources Carnot, gestion des ICF, relations avec la DS-Institut, etc). Des engagements ont été pris dans ce sens et eds premières actions entreprises : amphis d’information, mission du Comité de la Recherche renforcée, appel à candidature pour le suivi des doctorants.

- D’une manière générale, rendre plus collégial et mieux coordonner le fonctionnement de l’Ecole au niveau de l’Enseignement-Recherche. Les E/C doivent se ré-approprier leurs missions. les récents appels à candidature auprès des E/C (master, apprentissage) vont dans ce sens.

- Nos priorités pour les PAT : Améliorer les conditions de travail des personnels par des moyens supplémentaires affectés. La tension est grande et les conditions de travail se sont largement dégradés au delà de ce qui est supportable, favoriser la mobilité interne par appels à candidatures. La CFDT se mobilise pour la réorganisation de SIAV pour laquelle le personnel doit être associé ainsi que pour les problèmes de déménagement lié à l’acquisition de nouveaux locaux Place d’Italie. Suite à notre intervention, le dossier est remis sur la table pour de nouvelles concertations. La CFDT demande que déménage en priorité les services qui ont peu ou pas d’interaction avec les élèves et/ou le personnel.

Éric Bergeault

Noël Caillère

Susan Fries

À lire également

  • mardi 27 juin 2017
    La CFDT conforte sa première place à l’IMT
  • mardi 17 janvier 2017
    Vos correspondants CFDT à l’Institut Mines-Télécom
  • mardi 26 janvier 2016
    Plan séniors : Pour vivre longtemps vieillissons au rythme de l’élaboration du plan séniors !
  • mardi 26 janvier 2016
    Le plan égalité hommes-femmes attendra un an de plus.....!
  • mardi 26 janvier 2016
    La CFDT-IMT fait condamner l’IMT au tribunal administratif
  • Actualité CFDT

    SITE RÉALISÉ AVEC SPIP DIRECTEURS DE LA PUBLICATION: ÉRIC BERGEAULT & SAMUEL TARDIEU
    Section CFDT Institut Mines-Télécom | ADMIN