La CFDT nationale La CFDT à l'Institut Mines-Télécom La CFDT à Télécom ParisTech La CFDT à TEM & TSP
CFDT Institut Mines-Télécom

mardi 27 juin 2017
La CFDT conforte sa première place à l’IMT

mardi 17 janvier 2017
Vos correspondants CFDT à l’Institut Mines-Télécom

mardi 26 janvier 2016
Plan séniors : Pour vivre longtemps vieillissons au rythme de l’élaboration du plan séniors !

CFDT Télécom ParisTech

lundi 13 mars 2017
Fusion des écoles : la dernière mauvaise idée en date

jeudi 2 février 2017
Le télétravail à Télécom ParisTech

mercredi 21 septembre 2016
Improvisation et Technocratie pour l’Enseignement et la Recherche (ITER) : la fusion à la mode IMT

CFDT Télécom École de Management & Télécom SudParis

jeudi 17 janvier 2013
Nos voeux pour 2013...et la triste disparition de la cafète

jeudi 17 janvier 2013
La liberté d’expression mise à mal ?

jeudi 1er décembre 2011
Mise au point de la CFDT

Accueil > Institut Mines-Télécom > Politique salariale
Réponse de la CFDT au mail de Mr Jeanneret du 2/10/07
par Éric Bergeault
22 avril 2008

Nous reproduisons le mail intégral diffusé par Mr Jeanneret, Administrateur Général du GET

Vous avez été, ces derniers jours, destinataire de plusieurs messages relatifs à la politique salariale et à la gestion de notre établissement qui m’ont semblé donner une image faussée de celles-ci. Aussi, je tiens à vous apporter quelques précisions sur ces deux sujets importants.

Je rappelle tout d’abord que les salaires des personnels permanents du GET sont payés par la subvention de l’Etat et qu’il appartient à la direction du budget, comme cela a été indiqué par son représentant au dernier conseil d’administration, de fixer les limites des évolutions salariales au GET, quelle que soit la forme que celles-ci prennent (augmentations individuelles, collectives, à l’ancienneté, bonus, promotions).

Dans ce cadre, pour 2007, les principaux éléments de la politique salariale sont les suivants :

-pour les catégories I et II, une augmentation moyenne de 2,33% (pour mémoire, l’augmentation 2006 était de 2,2%, celle de 2005 de 2,1% ; le glissement « vieillesse-technicité » moyen est estimé à 2% pour la fonction publique de l’Etat)

-pour la catégorie III (métiers JKLM), une augmentation moyenne de 2,5% (2,3% en 2006), répartie entre une augmentation individuelle moyenne de 1,3% et une augmentation collective de 0,56%, auxquelles s’ajoutent des augmentations à l’ancienneté dont la moyenne est de 0,64%

-pour la catégorie III (métiers NOP), une augmentation moyenne de 2,6% (2,3% en 2006), répartie entre une augmentation moyenne individuelle de 1,2% et une augmentation collective de 0 ,68%, auxquelles s’ajoutent des augmentations à l’ancienneté dont la moyenne est de 0,72%

-comme les années précédentes, pour toutes les catégories, un complément de gestion de 0,2% s’ajoute aux budgets précédemment définis, et permet de traiter des cas particuliers

* par ailleurs, et c’est une nouveauté en 2007, un budget complémentaire de 0,16% a été réservé pour les catégories II et III, destiné à valoriser les éléments les plus prometteurs notamment parmi les plus jeunes de nos collègues ;
* enfin, il y aura 55 promotions en 2007, soit 7 de plus que l’année dernière. Ces promotions supplémentaires seront utilisées pour augmenter le nombre de passages vers le métier A (professeurs et directeurs d’études) des enseignants-chercheurs.

La date anniversaire des augmentations est avancée au 1er janvier pour l’ensemble des personnels de catégorie III, et pour tous ceux qui seront promus par changement de classe cette année, quelle que soit leur catégorie. Les augmentations 2007 des personnels concernés seront donc mises en œuvre avec effet rétroactif à cette date.

Par ailleurs, vous avez été alerté du fait que le conseil d’administration a adopté lors de sa séance du 27 septembre une décision modificative du budget 2007 transférant 200 000 € du budget de personnel vers le budget de fonctionnement pour la campagne de communication destinée à accompagner le lancement des nouveaux noms des écoles et du groupe. Je tiens à préciser que ces 200 000 € résultent des vacances de postes constatées au premier semestre. Ils étaient prévus dans l’hypothèse de comblements de postes plus rapides que ceux réalisés dans les faits. En tout état de cause, ce « surplus » ne peut être réaffecté aux augmentations salariales (augmentations individuelles, collectives, à l’ancienneté, bonus ou promotions).

Je souhaite également vous informer que, lors de cette même réunion, le conseil d’administration a adopté un barème des bourses sociales plus favorable aux étudiants et applicable dès 2007. Par rapport au barème initialement prévu pour 2007, celui-ci se traduira par une augmentation d’environ 5% des dépenses consacrées aux boursiers.

D’autre part, lors de sa séance du 28 juin dernier, le conseil d’administration avait décidé le lancement d’une première campagne de travaux pour l’accessibilité des locaux aux handicapés, pour un montant de 1,8 M€. Cette première campagne de travaux devrait être mise en œuvre au moins jusqu’à fin 2008.

J’espère que ces éléments viendront utilement répondre aux interrogations légitimes que les messages que vous avez reçus dernièrement ont pu susciter.

Bien cordialement,
Jean-Claude JEANNERET
Administrateur général du GET

En attaché la réponse de la CFDT


Documents liés:
  • PDF - 107.6 ko, 0 x 0 pixels

Éric Bergeault

À lire également

  • mercredi 27 novembre 2013
    Catégorie III : le trompe-l’œil des mesures à l’ancienneté
  • jeudi 9 octobre 2008
    Lettre ouverte à Monsieur l’Administrateur Général
  • mardi 30 septembre 2008
    Stop à la casse d’un personnel méritant
  • mardi 22 avril 2008
    Pétition pour une meilleure politique salariale
  • mardi 22 avril 2008
    Politique salariale 2008 : les demandes de la CFDT
  • Actualité CFDT

    SITE RÉALISÉ AVEC SPIP DIRECTEURS DE LA PUBLICATION: ÉRIC BERGEAULT & SAMUEL TARDIEU
    Section CFDT Institut Mines-Télécom | ADMIN